Quand la science s’intéresse à l’histoire des boissons

Ou pourquoi le cerveau comptabilise les calories…

Un article scientifique, paru en 2008 dans la revue Obesity Reviews, suggère que si notre cerveau ne comptabilise pas les calories apportées par les boissons sucrées, c’est probablement parce que les boissons sucrées consommées aujourd’hui sont apparues tardivement dans l’histoire de l’humanité. Les auteurs commencent par y retracer l’histoire des boissons qui appartiennent à notre quotidien. Parmi elles, le café.

 

L’article :

Wolf A et al.A short history of beveragesand how our body treatthem. Obesity Reviews 2008 ;9, 151-64.

 

Les premiers usages du café

Selon certaines légendes, la consommation de café a débuté en Afrique, au IXème siècle avant JC. Les premiers consommateurs mangeaient les fèves crues ou simplement grillées au beurre. Pour que le café devienne réellement une boisson, il a probablement fallu utiliser des fèves vertes. L’usage du café sous sa forme moderne (torréfié, moulu et infusé) s’est sans doute développé à Moka à la fin du 14ème siècle ou au début du 15ème. Le café a ensuite été rapidement adopté par la culture musulmane. Son pouvoir à tenir en éveil, durant les nuits de rituels, a sans doute été un avantage. Selon certaines traditions, l’archange Gabriel aurait fait découvrir le café à Mohammed. En effet, il remplaçait avantageusement l’alcool dont la consommation était réglementée. Dans les sociétés musulmanes, les cafés ont sans doute joué le même rôle que les tavernes en Europe : des lieux pour se réunir et parler.

 

Diffusion de sa culture

Les turcs Ottomans, qui gouvernaient le Yémen, ont difficilement essayé de limiter la diffusion de la culture du café, allant jusqu’à faire bouillir les fèves exportées pour éviter qu’elles germent. C’est finalement la diffusion de la religion musulmane qui a amené avec elle la culture du café, les premières fèves viables ayant été emportées par les pèlerins se rendant à la Mecque.

Diffusion de sa consommation

De l’Egypte, la boisson a gagné Istanbul puis a rapidement conquis l’Europe, et enfin l’Amérique du nord, apportée par bateau. Les européens y ont ajouté du miel ou du lait, étendant les techniques de préparation.

 

Le café, 0 calorie !

Selon l’article, le café est la 4ème boisson consommée dans le monde derrière le thé, le lait et la bière. Sachant que l’homo sapiens a évolué entre 100 000 et 200 000 ans, que le vin et la bière ne sont apparus que 5 000 à 10 000 ans avant JC, et les sodas seulement au siècle dernier, les auteurs se sont demandés s’il n’existait pas un lien entre le surpoids et la consommation actuelle de boissons. Il semblerait en effet que les calories ingérées sous forme liquide ne soient pas comptabilisées par le cerveau de la même manière que celles des aliments solides. Or, durant les dernières décennies, le choix des boissons s’est démultiplié (sodas…).

L’hypothèse des chercheurs est que l’homme n’aurait pas eu le temps de s’adapter génétiquement.

Le fait que le café n’apporte aucune calorie lui offre un avantage indéniable à l’heure où l’obésité gagne toujours plus de terrain.

Partagez:

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *