La consommation de café réduirait le risque d’accident vasculaire cérébral selon une méta-analyse récente

Écoutez le podcast :

De nombreuses études se sont intéressées à la relation entre la consommation de café et le risque d’AVC mais les résultats sont quelque peu inconsistants. Cette méta-analyse récente a regroupé les données de 9 études de cohorte sur le sujet publiées entre 2001 et 2011 avec un total de 206 437 individus pour 8110 cas d’AVC.

Le risque relatif de développer un AVC pour la consommation la plus élevée de café (4 tasses ou plus de café/jour) par rapport à la plus faible (moins d’une tasse/jour) s’élève à 0,83 (IC 95 % : 0,76-0,91). Dans les analyses de sous-groupes, le RR était de 0,82 (IC 95 % : 0,74-0,92) pour les européens, de 0,81 (IC 95 % :0,70-0,93) pour les femmes et de 0,80 pour les AVC ischémiques (IC 95 % : 0,71-0,90).

Ainsi cette méta-analyse confirme le rôle préventif de la consommation de café dans le développement de l’AVC. Toutefois d’autres études restent nécessaires en particulier pour identifier les composants du café responsables de cet effet.

Pour en savoir plus : Kim B, Nam Y, Kim J, et al. Coffee consumption and stroke risk: A meta-analysis of epidemiologic studies. Korean J Fam Med. 2012 ; 33 : 356-65.

Partagez: