La consommation de café réduirait jusqu’à 72 % le risque de carcinome hépatocellulaire

Des études asiatiques ont montré l’effet bénéfique du café et du thé sur le risque de survenue d’un carcinome hépatocellulaire (cancer du foie le plus fréquent), mais ces populations ne consomment pas ces 2 boissons en quantités similaires aux Européens. C’est pourquoi une équipe de chercheurs internationaux a recherché le lien entre café, thé et carcinome hépatocellulaire au sein d’une grande cohorte européenne.

Dans la cohorte European Prospective Investigation into Cancer (EPIC), les chercheurs ont sélectionné 486 799 hommes et femmes suivis pendant une période médiane de 11 ans, dont 201 ont présenté un carcinome hépatocellulaire. Ils ont recueilli les données indiquant leur consommation de café (avec la proportion de cafés caféinés et décaféinés dans certains pays) et celle de thé. C’est la première étude de cohorte européenne menée sur le sujet.

Les auteurs ont observé une relation inverse entre la consommation de café et le risque de développer un carcinome hépatocellulaire à tous les niveaux de consommation de café. Le risque est réduit de 72 % (HR : 0,28 ; IC 95 % : 0,16-0,50 ; p < 0,001) chez les personnes qui consomment le plus de café (plus de 6 tasses/jour) comparées à celles ayant une consommation faible (0-1 tasse/jour). Une association similaire, mais moins prononcée a également été retrouvée parmi les grands consommateurs de thé (plus de 6 tasses/jour) : leur risque est réduit de 59 % (IC 95 % : 0,22-0,78, p = 0,003) par rapport aux non-consommateurs. En revanche, la consommation de café décaféiné n’engendrait pas de diminution de risque statistiquement significative (p = 0,45), mais les données n’ont pas été obtenues pour l’ensemble de la population. Ces résultats ne sont pas impactés par le fait que les sujets soient ou non porteurs des virus de l’hépatite B ou C.

Des études mécanistiques restent nécessaires pour déterminer la nature des composés impliqués dans cet effet, caféine ou autres constituants du café.

Pour en savoir plus :

Bamia C, Lagiou P, Jenab M et al. Coffee, tea and decaffeinated coffee in relation to hepatocellular carcinoma in a European population: Multicentre, prospective cohort study. Int J Cancer 2014 Sep 15. [Epub ahead of print]

Partagez: