La caféine et les autres constituants du café réduisent le risque de développer les calculs rénaux

Trois équipes italiennes et américaines ont réalisé une analyse prospective de l’association entre la consommation de café/caféine et l’incidence de calculs rénaux dans 3 grandes études de cohorte américaines en cours : the Health Professionals Follow-Up Study (HPFS) and the Nurses’ Health Studies (NHS) I and II. L’information sur la consommation de caféine et l’incidence des calculs rénaux a été obtenue grâce à des questionnaires validés.
L’analyse a inclus 217 883 participants qui ont été suivis en moyenne 10 mois. 4 982 cas incidents de calculs rénaux ont été notés. Après ajustement en particulier pour l’âge, l’indice de masse corporelle et la prise de liquide, il apparaît que les participants consommant plus de 580 mg de caféine par jour (soit au moins 6 grandes tasses de café) avaient un risque réduit de 26-31 % de développer des calculs rénaux dans les 3 cohortes étudiées (P = 0,001 pour les 3 cohortes).
La diminution du risque de développer des calculs rénaux est liée à la prise de caféine, mais peut-être aussi à d’autres constituants du café, car dans l’une des cohortes, le risque réduit persiste avec le café décaféiné.

Pour en savoir plus :

Ferraro PM, Taylor EN, Gambaro G et al. Caffeine intake and the risk of kidney stones. Am J Clin Nutr 2014 ; 100 : 1596-603.

Écoutez le podcast :

Partagez: