Le café est consommé de préférence à 60 °C, soit à une température inférieure à celle qui peut provoquer des brûlures de l’œsophage.

Les boissons chaudes comme le thé, le chocolat chaud ou le café sont souvent servies à des températures oscillant entre 70 °C et 85 °C. Des expositions brèves à des liquides aussi chauds peuvent provoquer des brûlures de l’œsophage. En même temps, il faut servir ces boissons à des températures suffisamment élevées pour satisfaire le consommateur. Les auteurs de ce travail ont observé que chez les 300 personnes de leur étude, la température préférée pour la consommation de café est de 60 ± 8 °C. Cette température est inférieure à celles qui peuvent provoquer des brûlures de l’œsophage. Ceci explique sans doute pourquoi la récente analyse du CIRC n’a pas considéré le café comme un facteur de risque pour le cancer de l’œsophage, en opposition avec le thé et le maté qui, eux, sont en général consommés à des températures nettement plus élevées.

Pour en savoir plus :

• Brown F, Diller KR. Calculating the optimum temperature for serving hot beverages. Burns 2008 ; 34 : 648-54.

Partagez: