Café, thé vert et caféine : une réduction du risque de dépression

Dans cette étude de suivi à long terme, il apparaît que la consommation de café, thé vert et caféine diminue le risque de dépression au cours de la vie dans une population coréenne, avec un effet plus marqué pour le café. 

Dans cette étude, les auteurs se sont intéressés aux associations entre la consommation de café, de thé et de caféine, et les épisodes de dépression au cours de la vie dans une population coréenne à partir des données de la Korean National Health and Nutrition Examination Survey. Au total, 9 576 participants (3 852 hommes et 5 724 femmes) âgés d’au moins 19 ans ont été sélectionnés pour cette étude. Les niveaux de consommation de café, thé vert et caféine ont été évalués à partir de questionnaires validés. Les consommateurs fréquents de café (≥ 2 tasses/jour) ont une prévalence de dépression réduite de 32 % (Odds Ratio, OR = 0,68, IC 95 % = 0,55-0,85) par rapport aux non-consommateurs, après ajustement pour les facteurs de confusion. Les consommateurs fréquents de thé (≥ 3 tasses/jour) ont une prévalence de dépression réduite de 21 % (Odds Ratio, OR = 0,79, IC 95 % = 0,63-0,99) par rapport aux non-consommateurs, après ajustement pour les facteurs de confusion. De même, les participants dans le quartile le plus élevé de consommation de caféine (≥ 122,9 mg/jour) ont une prévalence de dépression réduite de 24 % (Odds Ratio, OR = 0,76, IC 95 % = 0,62-0,92) par rapport à ceux du quartile le plus bas (< 22 mg/jour).

Les auteurs en concluent que la consommation fréquente de café, thé vert ou caféine au cours de la vie est associée à une réduction parallèle du risque de dépression dans cette population coréenne. À ce stade, il manque toutefois d’études prospectives et d’essais cliniques randomisés sur le sujet pour valider cette relation entre la consommation de café et la baisse du risque de dépression.

 

Pour en savoir plus

Kim J & Kim J. Green Tea, Coffee, and Caffeine Consumption Are Inversely Associated with Self-Report Lifetime Depression in the Korean Population. Nutrients 2018 ; 10(9).

Partagez: