Le café rend moins sensible à la douleur

La consommation de café/caféine au quotidien permet de réduire le seuil de sensibilité et la tolérance à la douleur induite par des stimuli thermiques et mécaniques.

La caféine est la substance psychoactive la plus consommée dans le monde. On sait que la caféine administrée de manière aiguë dans un environnement de laboratoire ou sous forme d’adjuvant médicamenteux permet de soulager la douleur. Toutefois on connait beaucoup moins de choses sur les propriétés antalgiques de la consommation habituelle de caféine alimentaire sur la douleur. Un groupe d’auteurs américains a tenté de déterminer, dans une étude observationnelle, si la caféine consommée comme élément habituel d’un régime alimentaire quotidien était associée à une variation de la sensibilité à la douleur expérimentale au cours de stimuli douloureux dans un échantillon de 62 sujets âgés de 19 à 77 ans vivant dans le même environnement. On a demandé aux participants de mesurer au quotidien leur consommation totale de caféine (café, thé, sodas, boissons énergisantes et chocolat) pendant 7 jours consécutifs. Le septième jour, les participants ont été testés en laboratoire et ont subi des stimuli thermiques et mécaniques désagréables afin de tester leur seuil de réponse et leur tolérance respectifs à la chaleur et à la pression douloureuse.

En utilisant un modèle de régression multiple ajusté pour les covariables, les auteurs ont montré que la consommation quotidienne de caféine était associée significativement à un seuil de réponse plus élevé à la douleur induite par la chaleur (p = 0,038) ou la pression (p = 0,049) et à une tolérance plus élevée à la douleur engendrée par la chaleur (p = 0,046). Les résultats de cette étude montrent que la caféine consommée au quotidien sous toutes ses formes pourrait rendre les individus moins sensibles et plus tolérants à la douleur.

 

Pour en savoir plus

Overstreet DS, Penn TM, Cable ST et al. Higher habitual dietary caffeine consumption is related to lower experimental pain sensitivity in a community-based sample. Psychopharmacology (Berl) 2018 Sep 5. [Epub ahead of print]

Partagez: