La caféine améliore les performances sportives des boxers olympiques

Une étude menée sur des boxers espagnols de niveau olympique démontre que leurs performances sont améliorées après une prise de caféine. Les sportifs étaient en effet plus puissants lors des tests d’efforts courts entrepris suite à l’ingestion d’une dose de caféine.

Le café, une astuce secrète pour remporter les Jeux olympiques ? C’est en tout cas ce que suggère l’étude d’un groupe de chercheurs espagnols. Si les effets positifs de la caféine sur les performances musculaires à long terme étaient déjà bien connus, son action sur les efforts courts et intenses restait moins documentée. L’équipe de recherche a donc étudié plus précisément l’effet de la caféine sur des boxers de très haut niveau. Ce sport a été choisi car les boxers sont régulièrement amenés à effectuer différents types d’efforts musculaires, à la fois longs et courts. Les résultats ont été publiés dans la revue Nutrients datant de début septembre.

Huit sportifs membres de l’équipe masculine olympique espagnole ont été sélectionnés pour participer à cette recherche. Ils ont tous effectué des tests sportifs puis une moitié, choisie aléatoirement, a reçu une pilule contenant de la caféine tandis que l’autre moitié a reçu un placebo (sucrose). Les boxers ont ensuite réeffectué ces tests et l’évolution de leurs performances a été évaluée. Les tests sportifs étaient spécialement conçus pour étudier les efforts musculaires courts.

Résultats

Une fois analysés, les résultats révèlent que la caféine améliore les performances sportives. En particulier, la caféine leur a permis d’avoir une puissance plus importante pendant un effort court et les boxers atteignaient leur puissance maximale plus rapidement. Par ailleurs, la caféine augmentait la détente des boxers, mais pas leur niveau de fatigue. Cependant, la caféine n’a eu aucun effet mesurable sur leur force de préhension.

Cette étude sur des athlètes olympiques révèle donc plusieurs effets bénéfiques de la caféine sur les performances sportives. Cependant, les conditions d’entraînement des sujets n’étaient pas compatibles avec de nombreuses prises de sang. Les chercheurs n’ont donc pas pu étudier la présence et l’évolution de la caféine dans le sang des sportifs. Des études sur une plus grande cohorte, mêlant cette fois hommes et femmes, pourraient être envisagées afin de mieux appréhender les conséquences de la prise de caféine chez les sportifs.

 

• L’étude : San Juan A, López-Samanes A, Jodra P et al. Caffeine Supplementation Improves Anaerobic Performance and Neuromuscular Efficiency and Fatigue in Olympic-Level Boxers. Nutrients 2019 ; 11 : 2120.

 

Partagez: