Quand l’amour du café coule dans nos veines

Des chercheurs de l’Université de l’Oregon (États-Unis) ont utilisé une drôle de technique pour calibrer leur nouvel instrument de mesure. En effet, pour ce faire, ils ont cherché à évaluer la quantité de caféine présente dans des poches de sang destinées au don. Comme le révèle le site SantéLog, tous les échantillons testés présentaient effectivement des traces de caféine. Comme quoi, notre passion pour cette boisson aux reflets sombres se retrouve jusque dans notre sang !

 

> En savoir plus : https://www.santelog.com/actualites/transfusion-nous-avons-la-cafeine-dans-le-sang-et-pas-seulement

> L’étude : Chen L, van Breemen RB. Validation of a sensitive UHPLC-MS/MS method for cytochrome P450 probe substrates caffeine, tolbutamide, dextromethorphan, and alprazolam in human serum reveals drug contamination of serum used for research. Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysis 2019 ; doi : 10.1016/j.jpba.2019.112983.

Partagez: