Narcolepsie et café

La maladie de Gélineau, appelée plus communément narcolepsie, est un trouble du sommeil chronique qui se caractérise par une hypersomnie (temps de sommeil anormalement long et endormissement soudain à n’importe quel moment de la journée), une impression de fatigue extrême ainsi que des faiblesses musculaires ponctuelles (cataplexie). Très handicapante au quotidien, la narcolepsie toucherait 0,03 % des français et serait due à une association de plusieurs causes, mais cela est encore très flou.

 

Des chercheurs ont essayé de savoir si la caféine, connue pour ses effets stimulants, pouvait aider les narcoleptiques. Ils se sont donc concentrés sur la somnolence. 

L’étude incluait dans un groupe de patients sans trouble du sommeil, 16 patients narcoleptiques. Durant 1 semaine, ils ont donné au groupe, tous les matins, soit une capsule contenant 200 mg de caféine soit rien. Pour mesurer la somnolence, ils se sont intéressés au temps de fermeture « longue » des yeux et se sont servis de deux échelles de mesures de l’envie de dormir.

Ils ont comparés la somnolence du début de l’expérience à celle de la fin et ont observé une diminution de la somnolence ainsi qu’une augmentation du niveau d’alerte, et ce, sans différence entre les narcoleptiques et les autres patients. Ils concluent donc qu’une petite dose de caféine a des effets positifs sur la vivacité des narcoleptiques et attendent des essais incluant plus de personnes pour confirmer ces observations.

 

> L’étude en question : Aldosari, M.S., Olaish, A.H., Nashwan, S.Z. et al. The effects of caffeine on drowsiness in patients with narcolepsy: a double-blind randomized controlled pilot study. Sleep Breath (2020). https://doi.org/10.1007/s11325-020-02065-6

Partagez: