Café et COVID-19

Il n’y a à ce jour aucune étude disponible portant sur les effets du café contre un coronavirus. Néanmoins, certaines molécules présentes dans le café, comme les acides chlorogéniques, sont connues pour leurs propriétés protectrices dans les infections virales.

Il n’y a à ce jour aucune étude disponible portant sur les effets du café contre un coronavirus. Néanmoins, les acides chlorogéniques extraits de diverses plantes, dont le caféier, sont connus pour leurs propriétés protectrices dans les infections virales. Les acides chlorogéniques comme l’acide caféique ainsi que les lactones dérivées sont parmi les molécules antioxydantes les plus abondantes dans le café.

Une revue récente (1) a fait la synthèse des propriétés antimicrobiennes des acides chlorogéniques. Elle a rapporté que les acides caféique et chlorogénique ont des activités antivirales modérées in vitro contre le VIH ou encore Ebola.

Selon une autre étude (2), une lactone dérivée que l’on trouve dans le café est active in vitro contre deux types de virus respiratoires, à de très faibles concentrations. Ce composé agit sur l’étape de réplication du virus suivant son entrée dans la cellule.

Toutes ces molécules du café représentent des pistes de réflexion intéressantes mais nécessitent encore de nombreux développements avant qu’on puisse considérer une activité potentielle sur notre organisme.

Pour en savoir plus :

  1. Naveed M, Hejazi V, Abbas M, et al. Chlorogenic acid (CGA) : A pharmacological review and call for further research. Biomed Pharmacother 2018 ; 97 :67-74.
  2. Sinisi V, Stevaert A, Berti F, et al. Chlorogenic Compounds from Coffee Beans Exert Activity against Respiratory Viruses. Planta Med 2017 ; 83 : 615-23.
Partagez: