La consommation de café pourrait être associée à une meilleure intégrité de nos chromosomes

Sur la base des nombreuses données indiquant que la consommation de café est inversement associée à diverses maladies chroniques et à la mortalité globale, il pourrait exister un lien entre cette consommation de café et la longueur des télomères, des marqueurs indiquant l’intégrité de nos chromosomes. C’est le sujet de l’étude détaillée ci-dessous.

Seules de rares études se sont intéressées à la longueur des télomères, ces structures garantissant la protection des chromosomes, chez les buveurs de café et les résultats sont divergents. Le but de cette étude était de tester l’hypothèse qu’une consommation plus élevée de café serait associée à une probabilité plus élevée d’avoir une longueur de télomères supérieure à la médiane de la population contrôle. Les auteurs ont testé leur hypothèse sur un échantillon de 1 638 individus venant de 4 études de l’essai Prostate, Lung, Colorectal, and Ovarian Cancer Screening Trial chez lesquels la consommation de café a été estimée à l’aide de questionnaires. La longueur des télomères a été mesurée à partir de cellules sanguines ou buccales. Les auteurs n’ont observé aucune différence dans la longueur des télomères aussi bien pour la consommation moyenne de café (OR = 1,01 ; IC 95 % = 0,99–1,03) que pour les différents dosages (OR < 3 tasses/jour vs zéro = 1,37 ; IC 95 % = 0,71–2,65 ; OR ≥ 3 tasses/jour vs zéro = 1,47 ; IC 95 % = 0,81–2,66). Cependant, dans la plus grande des 4 études contributives, les consommateurs modérés de café (< 3 tasses/jour) et les grands consommateurs (≥ 3 tasses/jour vs aucune) avaient respectivement 2,10 fois (IC 95 % = 1,25-3,54) et 1,93 fois plus de chances (IC 95 % = 1,17-3,18) que les non-consommateurs d’avoir une longueur de télomères supérieure à la valeur médiane.

En conclusion, il n’y a pas d’évidence claire que la consommation de café soit associée à la longueur des télomères. Toutefois, au vu des données de l’étude sélectionnée parmi les 4, ce sujet mérite d’autres investigations.

Pour en savoir plus :

Steiner B, Ferrucci LM, Mirabello L, et al. Association between coffee drinking and telomere length in the prostate, lung, colorectal, and ovarian cancer screening trial. PLoS One. 2020 Jan 8;15(1):e0226972.

Partagez: