Café, thé et risque de développer un glioblastome

Bien que les effets préventifs de la consommation de café sur de nombreux cancers soient bien connus, peu de recherches se sont penchées sur le risque de développer un gliome. Cette étude montre que les effets préventifs du café et du thé peuvent être étendus à ce cancer.

Il a été largement montré que le café et le thé pouvaient réduire le risque de certains cancers. En revanche, leurs conséquences sur les gliomes n’ont été que peu abordées. Cette étude prospective a examiné les associations entre la consommation de café et de thé et le risque de développer un gliome en se basant sur le fichier de la UK Biobank. Les auteurs ont identifié 487 cas de gliomes parmi les 379 259 participants. Les analyses menées sur ces données ont été ajustées pour l’âge, le genre, la race et l’éducation.

Les scientifiques ont ainsi démontré que la consommation de 4 tasses de thé par jour est associée à une réduction de 31 % du risque de développer gliome (Hazard Ratio [HR] = 0,69 ; IC 95 % = 0,51-0,94), par rapport à une absence de consommation. Une consommation similaire de café réduit le risque de gliome de 29 % (HR = 0,71 ; IC 95 % = 0,49-1,05).

En outre, le risque est davantage réduit pour des consommations très élevées, atteignant 61 % pour 8 tasses de café et 57 % pour 8 tasses de thé. Chaque tasse quotidienne supplémentaire de café et de thé réduit de 4 % le risque de gliome. Les résultats ne sont pas modifiés par l’ajustement pour le tabac, l’alcool et l’indice de masse corporelle.

En conclusion, cette étude prospective fait état d’une association inverse entre la consommation de café ou de thé et le risque développer un gliome. Il reste néanmoins à clarifier le rôle potentiel de la caféine dans ce possible effet préventif.

 

Pour en savoir plus :

Creed JH, Smith-Warner SA, Gerke TA, Egan KM. A Prospective Study of Coffee and Tea Consumption and the Risk of Glioma in the UK Biobank. Eur J Cancer 2020 ; 129 : 123-131.

Partagez: