Le café selon Bach

Le café, boisson populaire depuis le XVIIe siècle en Europe, a été la muse des plus grands artistes. Vers 1734, c’est le fameux compositeur Jean-Sébastien Bach qui dédie une cantate au café. L’œuvre narre les péripéties d’une jeune femme bourgeoise se faisant réprimander par son père, car elle consomme trop souvent du café. Composée de dix mouvements, la Cantate du café s’inspire d’un poème de Christian Friedrich Henrici. Aujourd’hui, cette cantate profane est parfois reprise par des opéras internationaux. Le café n’a donc pas à rougir de son influence culturelle dans les lieux les plus prisés.

Partagez: