VIH, hépatite C et café : des effets étonnants sur la cognition

Plusieurs virus peuvent cohabiter simultanément dans notre corps, c’est par exemple le cas du VIH et du virus à causant l’hépatite C. Chez ces malades, le déclin cognitif se fait plus rapidement que pour ceux uniquement infectés par le VIH ; ces effets sont particulièrement visibles au niveau des tâches nécessitant un traitement de l’information. Connaissant les nombreux bienfaits de la caféine chez les patients doublement infectés, une équipe de chercheurs français a tenté de savoir si le café avait également des vertus au niveau des performances cognitives. Pour cela, les scientifiques ont utilisé les données de 139 patients et ont examiné leur fluidité verbale, leur vitesse psychomotrice (test de codage) et leur fonctionnement exécutif. Ces tests présentaient des résultats plus encourageants pour les patients consommant quotidiennement ≥ 3 tasses de café. Les chercheurs estiment ainsi qu’une haute consommation de café pourrait protéger les capacités cognitives des patients infectés par le VIH et le virus de l’hépatite C. Le café sera-t-il bientôt recommandé pour ces malades ? L’avenir nous le dira.

> L’étude en question : Antwerpes S, Protopopescu C, Morlat P et al. Coffee Intake and Neurocognitive Performance in HIV/HCV Coinfected Patients (ANRS CO13 HEPAVIH). Nutrients 2020 ; 12 : E2532.

Partagez: