Du café quotidien bon pour les reins

Une méta-analyse vient de mettre en évidence que la consommation quotidienne de café réduit le risque de maladie rénale.

Cette revue, écrite par des chercheurs de quatre pays fait le point sur la relation entre la consommation de café et la maladie rénale chronique qui affecte 10 % des individus en France. L’objectif était de rechercher si la consommation de café, grâce à la diversité de ses composants et leurs propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, anticancéreuses, antithrombotiques et antifibrotiques, pouvait affecter les caractéristiques de la maladie rénale chronique (MRC).

Les auteurs ont recherché la littérature sur le sujet allant des années 1960 à février 2020. L’incidence de la maladie, sa progression et la mortalité associée ont été évaluées en relation avec la quantité de café consommé. La qualité des études retenues a été contrôlée.

Les auteurs ont inclus 12 études (7 prospectives, 5 cas-croisés) incluant 505 841 sujets. Sept études ont recherché la relation entre la consommation de café et la MRC incidente et ont montré que la consommation de café était associée à une baisse significative du risque de MRC incidente (RR=0,86 ; IC 95 % 0,76-0,97). L’effet était plus marqué chez les consommateurs de ≥ 2 tasses/jour comparés à ≤ 1 tasse/jour. De même le risque d’incidence d’une maladie rénale en phase terminale était significativement réduit de 18 % chez les consommateurs de café. La consommation de café était également associée à un risque réduit de 19 % d’albuminurie. Enfin, le risque de mortalité lié à une MRC était réduit de 28 % chez les consommateurs de café. Tous ces effets dépendent de la quantité quotidienne de café ingérée.

Pour en savoir plus:

Kanbay M, Siriopol D, Copu S et al. Effect of Coffee Consumption on Renal Outcome: A Systematic Review and Meta-Analysis of Clinical Studies. J Ren Nutr 2020 ; S1051-2276(20)30209-0.

Partagez: