Du café pour courir plus longtemps

Cette étude est une des rares à tester les effets du café et non ceux de la caféine sur la performance sportive chez des athlètes féminines. Le café améliore l’endurance physique au niveau des jambes mais non des bras, et améliore la fonction cognitive sans altérer la variabilité cardiaque au cours de l’exercice et peut donc être utilisé aussi bien que la caféine anhydre chez les athlètes.

 

La caféine est très souvent consommée par l’élite des athlètes pour ses propriétés ergogènes bien connues et ses capacités à améliorer les performances. Toutefois une grande majorité des études a utilisé la caféine anhydre chez des participants mâles. Dans cette étude internationale, les auteurs ont recherché les effets de l’ingestion de café caféiné sur l’endurance musculaire des jambes, la performance cognitive et la variabilité cardiaque chez des athlètes de sexe féminin. L’échantillon était constitué de 17 participantes âgées de 23 ± 2 ans, pesant 64 ± 4 kg et mesurant 168 ± 3 cm, étudiées selon un design croisé randomisé comprenant 3 sessions test après l’ingestion de 3 mg/kg de caféine (3COF) ou 6 mg/kg de caféine (6COF) ajoutés au café décaféiné (PLA) dans 600 mL d’eau chaude. Les différents exercices et mesures réalisés ont montré que le 3COF (p = 0,024) et le 6COF (p = 0,036) amélioraient l’endurance musculaire des jambes ainsi que la performance cognitive (p = 0,025, p = 0,035 dans le pré- et post-test, respectivement) comparés au PLA. Aucune différence n’a été observée entre les différents tests pour l’endurance musculaire des bras (p = 0,07). Finalement tous les paramètres de la variabilité cardiaque sont restés similaires entre les tests (p > 0,05). Chez les athlètes femmes, l’ingestion de café caféiné a donc la capacité d’améliorer l’endurance musculaire des jambes au cours de l’effort ainsi que la performance cognitive sans altérer les paramètres de la variabilité cardiaque. Le café peut donc être utilisé aussi bien que la caféine anhydre chez les athlètes avec un bénéfice net pour les exercices impliquant le bas du corps. De plus il permet un bon apport hydrique.

 

Pour en savoir plus :

Karayigit R, Naderi A, Akca F et al. Effects of Different Doses of Caffeinated Coffee on Muscular Endurance, Cognitive Performance, and Cardiac Autonomic Modulation in Caffeine Naive Female Athletes. Nutrients. 2020 ; 13 : 2.

Partagez: