Café et perte d’audition

Les effets de la consommation de café ont été explorés pour la première fois dans cette étude dans le contexte de la perte d’audition. Le café semble capable de réduire la perte auditive des hommes mais pas celle des femmes.

 

La surdité est la cinquième cause de maladie dans le monde. Le café pourrait avoir des effets bénéfiques en raison des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de certains de ses constituants. Aucune étude longitudinale de cette relation n’a été réalisée à ce jour. Les participants de cette étude espagnole appartenaient à une cohorte issue de l’étude de la UK Biobank. Cette cohorte était constituée de 36 923 participants (16 142 hommes et 20 781 femmes d’un âge moyen de 56,6 ± 7,8 ans), consommant 1,6 ± 1,4 tasses de café/jour, ayant perdu 7,6 ± 1,3 dB à l’entente de la parole dans les conditions basales. Sur les 10 ans de suivi, 343 hommes et 345 femmes ont développé une perte d’audition handicapante. Chez les hommes, par rapport à moins d’une tasse de café/jour, la consommation d’une et au moins 2 tasses/jour diminuait le risque de perte auditive de 28 % dans les deux groupes (Hazard Ratio (HR) = 0,72 ; Intervalle de confiance (IC) 95 % = 0,54-0,97 pour 1 tasse/jour et 0,72 ; IC 95 % = 0,56-0,92 pour ≥2 tasses/jour). Cette association était similaire pour le café caféiné et décaféiné, le café filtré et non filtré et était même plus marquée chez les obèses avec une réduction de 61 % (HR = 0,39 ; IC 95 % = 0,21-0,74) pour la consommation de ≥ 2 tasses comparée à < 1 tasse/jour. Aucune association n’a été observée chez les femmes. Les mécanismes sous-jacents à cet effet protecteur et les raisons de la différence en fonction du sexe ne sont pas connus. Le mode de préparation du café n’est pas en cause.

 

Pour en savoir plus :

Machado-Fragua MD, Struijk EA, Yévenes-Briones H et al. Coffee consumption and risk of hearing impairment in men and women. Clin Nutr. 2020 : S0261-5614 (20) 30642-7.

Partagez: